Sauvez Daisy : une aventure hippopo-décoiffante !

Parce que Jelly ne fait pas qu’écrire et se nourrir de films et séries dans la vie, elle nous partage aussi ses lectures du moment. La libellule vous présente ainsi le troisième livre qui a touché ses ailes en plein coeur : Sauvez Daisy, de Bjorn Berenz.

Ce roman des plus atypiques a attiré l’œil de la libellule dès sa couverture intrigante.

Le pitch
Comment passer inaperçu et échapper à la police lorsqu’on voyage avec un hippopotame qui souffre du mal des transports ? Persuadé que l’âme de Sandra, sa fiancée adorée morte il y a cinq ans, s’est réincarnée en cette hippopotame, Simon décide de kidnapper Daisy. Le jeune homme va parcourir des milliers de kilomètres à bord d’un camion et franchir plusieurs frontières pour réussir sa mission : sauvez Daisy.

Jelly a aimé…
L’originalité de l’histoire : ce récit ahurissant et abracadabresque sur l’évasion d’un pachyderme a capté ses antennes dès la lecture du résumé.

La description de l’hippopotame : amateur/trice d’animaux ? Vous serez conquis par le personnage attachant de Daisy et apprendrez bien des choses sur la vie des hippopotames.

Le romantisme de ce livre : une ode à l’amour. Car oui, avant de conter l’histoire d’un homme en fuite avec un hippopotame, « Sauvez Daisy » raconte surtout l’histoire d’un personnage endeuillé qui ne parvint pas à vivre dans sa dulcinée : il continue à l’aimer et à espérer son retour après sa mort.

L’humour et la dimension comique de ce roman, servis par des situations cocasses à souhait : on suit l’histoire, truffée de rebondissements, à travers le personnage de Simon et ses pensées parfois ahurissantes. Le thème de deuil est revisité d’une manière positive et rigolote : une approche originale!

Jelly a déploré…
L’aventure de Simon prend la forme d’un « road trip ». Parce que la libellule n’est pas une adepte du genre, cette fuite aux allures de courses poursuite sans fin avec la police et le zoo a quelque peu lassé la libellule.

Si l’histoire est originale, l’évasion et le « road-trip restent peu trop « tirés par les cheveux« . On ressent quelques répétitions et longueurs dans les péripéties, notamment dans la course-poursuite et les comportements des personnages secondaires de l’histoire qui accompagnent Simon dans sa cavale. L’histoire aurait gagné à être marquée par plus de cohérence et de crédibilité.

Le petit mot de Jelly…
La libellule ne vous en dira pas plus : ne vous privez pas de ce roman drôle, original et très romantique et lisez de toute urgence cette pépite littéraire !

Vous avez lu cette histoire ou avez envie de la lire ? Laissez un petit mot en commentaire par ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close