Joker : la claque cinématographique du moment

Jelly vous retrouve dans cette rubrique consacrée à ses récents coups de coeur libellesques : des films et séries dans l’air du temps. La libellule vous partage ici sa dernière « claque cinématographique » : le film JOKER, que vous pouvez toujours aller voir au ciné !

Joker : Quand un film ultra-attendu ne déçoit pas… et nous prend aux tripes !

Vous aimez l’action à tout-va, pensez que Joker n’est qu’une énième adaptation des Comics ou qu’il s’agit d’un banal film d’horreur sur les clowns ? Passez votre chemin ! Car NON, Joker n’est ni un film d’horreur, ni un thriller, encore moins un film de super-héros. Unique, Joker possède son atmosphère propre et ne semble n’appartenir à aucun genre cinématographique. Serait-il annonciateur d’un genre nouveau, centré sur la psychologie trouble d’un personnage de l’univers de Batman ?

JOKER fait partie de ces films surprenant qui vient nous chercher là ou on ne s’y attendait pas. Le film continue de pulvériser les entrées au box-office et du point de vue de la libellule, ce succès est amplement mérité !

Le pitch…
Dans les années 1980, à Gotham City, Arthur Fleck, un comédien de stand-up raté est agressé alors qu’il ère dans les rues de la ville déguisé en clown. Méprisé de tous et bafoué, il bascule peu à peu dans la folie pour devenir le Joker, un dangereux tueur psychotique.

Jelly a aimé…
Le personnage de Joker… Le film est véritablement construit autour de ce personnage : on s’y attache et on comprend peu à peu son histoire et ce qui l’a amené à commettre ces meurtres successifs dans la peau d’un clown. La libellule a apprécié suivre Joker tout au long du film et vécu beaucoup d’émotions à travers lui.

La performance bluffante de Joachim Phoenix… L’acteur est magistral dans la peau de Joker et nous livre une sublime interprétation. Le personnage a été très bien travaillé : ses sentiments et sa personnalité transparaissent dans ses mimiques et moindres mouvements. Mention spéciale à son rire et sa danse : si atypiques et « borderlines », ils caractérisent à merveille ce personnage ô combien torturé.

La dimension sociale et politique du film… Ce dernier nous livre un vrai message en mettant en avant les défauts de la société américaine. Comment ? A travers le prisme d’un « super-vilain » touchant, dont l’état mental et la situation ne nous laissent pas indifférents. Le film pointe les difficultés de subsistance des exclus, dans la dure réalité d’un monde violent et individualiste.

Jelly aurait aimé…
Un peu moins de longueurs. Le film dure plus de 2h et certaines scènes auraient pu être raccourcies. Toutefois, cela n’enlève rien à la qualité de « Joker » , qui nous tient en haleine et nous donne une véritable « claque cinématographique ».

Le mot de la fin de la libellule
Nul doute que « Joker » est un film « coup de poing » : travaillé et engagé, ce film est un pur régal de cinéma. A aller voir de toute urgence dans vos salles obscures !

Vous avez vu ce film ou envisagez de le voir bientôt ? Laissez votre commentaire par ici !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close