Maudite : épisode #4

Retrouvez dans cette rubrique des histoires inédites découpée en plusieurs épisodes. Pour commencer, Jelly explore ici le genre fantastique en vous livrant le récit de « Maudite », toute première histoire au cours de laquelle vous allez suivre les aventures de Justine et son talisman. Après lépisode 3, découvrez ci-dessous le dernier épisode de cette histoire.

Jour après jour, Justine s’efforçait de reprendre le contrôle du talisman. Elle ordonnait que se produisent les choses qu’elle souhaitait vraiment, et cela fonctionnait. Mais elle n’avait plus réellement le pouvoir sur l’objet, elle le savait. Aussi prenait-elle soin de réduire ses vœux au strict nécessaire. Faciliter sa vie au lycée et rassurer ses parents figuraient ainsi parmi ses priorités.

Si les journées étaient rudes, c’était à la nuit tombée que c’était le plus violent. Chaque soir était indéniablement marqué par le même rituel : tout d’abord, la jeune fille était secouée de tremblements, avant qu’une vive douleur ne se répande peu à peu dans tout son corps. Un soir, Justine vit une égratignure se former sur son genou. Dès le lendemain, c’est un hématome qui fut visible sur sa jambe. Ces blessures inexpliquées apparaissaient sur son corps, avant de disparaitre au petit matin. Sitôt rentrée du lycée, Justine s’enfermait dans sa chambre, prétextant un travail monstre.

Elle ouvrait à peine à ses parents et n’en sortait que pour prendre le repas du soir avec sa famille. Un repas rituel durant lequel elle tentait de dissimuler son mal-être. Si Krystel et Patrick voyaient leur fille s’isoler de plus en plus, ils étaient loin de se douter de l’ampleur de ce que cette dernière était en train de vivre. Chaque fois que ses parents essayaient de lui parler, Justine ordonnait à la pierre de réfréner leurs ardeurs. Cela fonctionnait à merveille : ils voyaient leur attention se détourner vers autre chose et la laissaient tranquille. Malgré eux, ils restaient ainsi impuissants face à la descente aux enfers de leur fille.

Peu à peu, Justine commença à se plier aux volontés de sa pierre. Elle voyait ses souffrances s’estomper au fur et à mesure des actions néfastes qu’elle ordonnait à son talisman. Toutefois, elle se refusait toujours à accomplir les plus diaboliques. Écœurée par ses actes, l’adolescente haïssait la personne qu’elle était en train de devenir. D’autant que la voix se faisait de moins en moins présente et la jeune fille commençait à avoir elle-même des pulsions néfastes… Pulsions, qui-, elle devait bien l’admettre -, lui procuraient un certain bien-être. Colère, tristesse, joie intense…. Justine n’avait plus aucune maitrise sur ses émotions et ses humeurs suffisaient à déclencher des souhaits malfaisants à l’encontre de gens. Pas de doute, le talisman avait bien pris possession d’elle-même.

Depuis quelques semaines, Laurie l’exaspérait. Elle connaissait cette fille depuis l’école primaire et ne l’avait jamais spécialement apprécié. Mais depuis que cette dernière s’était rapprochée de Maxence, elle la détestait tout court. S’ils n’étaient pas officiellement en couple, les deux adolescents s’attendaient après les cours et semblaient passer beaucoup de temps ensemble. C’était plus fort qu’elle : Justine ne pouvait pas supporter de les voir se tourner autour.

Mais le point de non-retour fut atteint ce matin-là. Alors qu’elle était en pleine discussion avec ses amies, la jeune fille laissa subitement tomber son sac : elle venait de les voir s’embrasser. Justine bouillait intérieurement et ne parvint pas à réfréner sa pulsion. Elle pressa son talisman et pensa : Je veux qu’elle disparaisse. Faire disparaitre une personne : jamais un tel souhait n’avait émané d’elle-même. Justine le regretta instantanément. L’après-midi même, elle fut donc soulagée de constater que la jeune fille était toujours là.

Le lendemain, quand elle vit la chaise de Laurie vide dans la salle de classe, l’adolescente comprit avec effroi que son vœu s’était bel et bien réalisé. Elle sortit précipitamment de la pièce et se lança à la recherche de sa camarade. Au lycée, le bruit couru tout d’abord que la jeune fille était malade. Les choses se compliquèrent lorsque ses parents déclarèrent officiellement sa disparition. Justine s’en voulait terriblement. Certes, elle n’avait pas su contrôler sa jalousie à un instant précis, mais JAMAIS elle n’aurait souhaité la faire disparaitre pour de bon. L’adolescente eut beau formuler de nombreuses fois le vœu inverse de la faire réapparaitre, rien ne se produisit. Mais où était seulement passée Laurie ? Cette question tortura son esprit durant le reste de la semaine. Si seulement elle avait eu la réponse, elle aurait pu tenter de la ramener par ses propres moyens….

Secouée par ce qu’elle venait de faire malgré elle à cette fille, Justine ne tarda pas à prendre une décision drastique : elle allait se séparer de la pierre. Elle y avait réfléchi : renoncer aux pouvoirs de l’objet était préférable pour elle à cet engrenage malfaisant, dans lequel elle s’enfonçait chaque jour un peu plus.

Pour rentrer chez elle après les cours, Justine décida de passer par le bois. Elle arracha le talisman de son cou et creusa un trou à la lisière de la forêt, endroit précis où elle enterra l’objet. Justine eu beau sentir des brûlures dans tout son corps, elle avait décidé de ne pas céder : la pierre et sa chaine resteraient ici, à bonne distance d’elle-même . Ainsi, toute relation avec cette pierre finirait tôt ou tard par disparaitre. En franchissant le portail de chez elle ce soir-là, Justine se sentit libérée comme jamais. Elle passa un moment agréable avec sa mère et ses frères dans sa cuisine. Ils riaient ensemble et, malgré la douleur lancinante qui parcourait plus que jamais son corps, l’adolescente eût soudain la délicieuse sensation de profiter pleinement de l’instant, ce qui ne lui était pas arrivée depuis une éternité. Sereine, elle monta à l’étage.

Krystel était en train d’étendre du linge quand elle se précipita dans la chambre de sa fille. Justine venait de pénétrer dans sa chambre et, par la même, de lâcher un cri d’épouvante : le talisman était posé là, sur sa coiffeuse. Hors d’elle, elle l’attrapa et le jeta par terre. La pierre se brisa en plusieurs morceaux mais ce n’était pas suffisant pour l’adolescente : elle s’acharna sur l’objet et le piétina. Quelques instants plus tard, sa mère arriva en trombe et trouva sa fille en pleurs, les yeux fixés sur le sol. Elle la serra fort dans ses bras.

Sans surprise, la pierre s’était reconstituée le soir-même et avait même regagné le cou de l’adolescente. Justine passa une nuit des plus cauchemardesques. Au petit matin, elle se sentit frissonner quand elle claqua la porte de la voiture. Elle n’était pas fière de son plan mais elle savait ce qu’elle devait faire…

Krystel alluma la radio et la voiture s’élança sur la route. La veille au soir, Justine avait demandé un service à sa mère. Elle l’avait convaincue de lui faire confiance et de ne pas chercher à comprendre. La jeune fille l’avait rassuré : elle devait accomplir une dernière chose et tout irait bien ensuite.

Quand elles furent arrivées à destination, l’adolescente s’éloigna en direction de la forêt et silhouette disparut à travers les arbres. C’est alors qu’elle la vit et, sans vraiment savoir pourquoi, Justine sût que ce serait elle. Une petite fille rousse pleine de vie, aux yeux malicieux, âgée de cinq ou six ans. Très jeune, elle ne comprendrait certainement pas le but du talisman et serait probablement épargnée par cette malédiction. Ainsi, cette petite ne serait-elle pas maudite comme elle-même l’avait été. C’est en tout cas ce que Justine voulait croire. Ce dont elle était certaine, c’est qu’en transmettant cette pierre à une autre, elle allait pouvoir reprendre le cours de sa vie. Quand elle regagna la voiture, le sourire serein qui se dessina sur son visage rassura sa mère. Elle avait fait ce qu’il fallait. Et tout allait redevenir comme avant.

FIN

Cette première histoire est terminée et la libellule est friande de vos retours… Qu’avez-vous pensé de « Maudite » ? Laissez votre commentaire et dites à Jelly ce qui vous a plu que vous avez moins aimé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close