Coup de coeur #2 du moment : Quicksand

Jelly vous retrouve dans cette nouvelle rubrique consacrée à ses récents coups de coeur libellesques : des films et séries dans l’air du temps. Ses premiers chouchous ? Deux histoires palpitantes, placées sous le signe des meurtres. Après le film dramatique américain « Extremely Wicked… », c’est au tour de Quicksand, une mini-série policière sur fond de thriller scandinave, qui a retenu mon attention libellaire, de se dévoiler

Quicksand : Quand une mini-série aux allures ados cache un thriller poignant !

Qu’est-ce-que c’est ?
Quicksand (sables mouvants en français) est une mini-série suédoise policière en 8 épisodes adaptée du roman « Rien de plus grand », écrit par la romancière et juriste Malin Persson Giolito. La série se déroule neuf mois après une fusillade dans une école de la banlieue la plus riche de Stockholm. On suit l’histoire de Maja, une lycéenne paisible, qui se retrouve du jour au lendemain au cœur d’un procès pour meurtre.

Le pitch…
Maja, lycéenne ordinaire sans histoires, est arrêtée par des policiers d’élite pour avoir commis une tuerie de masse dans son lycée, établissement suédois huppé. Alors que l’enquête progresse, nous découvrons à travers des flash-back les prémices du massacre, notamment sa relation tumultueuse de l’adolescente avec Sébastian, fils tourmenté d’un riche homme d’affaires….

Jelly a aimé…
Dès le début de la série, les premières images choc nous tiennent en haleine et nous sommes ensuite plongés, du début à la fin de l’histoire, dans l’enfer de Maja.

Ici, le suspense est lié aux causes et motifs de ce meurtre improbable, et non à l’identité du tueur : en effet, nous savons dès le début que Maja est coupable, mais tout l’intérêt de la série est de comprendre pourquoi et comment une adolescente sérieuse et promise à un brillant avenir, en est arrivée à tuer plusieurs de ses camarades.

La fine exploration de la psychologie du personnage de Maja, difficile à saisir et pour laquelle on éprouve tour à tour empathie, incompréhension et bien d’autres émotions… La libellule a été captivée par ce personnage énigmatique.

Le rythme de la série, haletant, qui oscille entre l’arrestation et le procès de Maja et les flash back, qui remontent jusqu’à l’été précédent de l’adolescente. Jelly ne s’est pas ennuyé(e) un seul instant et ses ailes de libellule ont été stimulées du début à la fin !

L’interprêtation stupéfiante de la jeune actrice suédoise prometteuse Hanna Ardéhn, interprête de Maja, qui nous livre ici une performance incroyable ! Pas de doute, cette humaine est une artiste sacrément douée 🙂 Sans oublier les autres acteurs, qui sont excellents : leur jeu, très convaincant, nous emporte dans l’histoire !

Le petit mot de la libellulesur le format de la série !
La série est courte et se regarde en 6 épisodes. Mais on est tellement captivés par l’intrigue qu’on aurait bien aimé que le sujet soit développé sur un format plus long !

On pourrait croire que cette série est inspirée d’une tuerie dans un lycée de Suède, qui a d’ailleurs titré les journaux, mais il n’en est rien. Il s’agit de l’adaptation du best-seller éponyme de Malin Persson Giolito.

Vous avez vu cette mini- série ? Qu’en avez-vous pensé ? Laissez votre petit avis humain(e) en commentaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close